Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2008

L’exérèse complète, sans traitement hormonal : seule solution dans l’endométriose. L’Enantone, "c’est zéro", dit l’expert Harry Reich

Un article détaille exposant les grandes lignes de la vidéo, avec beaucoup plus de commentaires et des liens utiles, est sur le site Pharmacritique, sous le titre "Endométriose: l'exérèse radicale sans traitement hormonal, seul traitement efficace (Harry Reich)".

Harry Reich explique utiliser le terme "exérèse radicale" au sens de "exérèse complète", et non pas au sens d'ablation des organes. Au contraire, une exérèse complète permet d'obtenir des taux de guérison très importants sans hystérctomie, ovariectomie, salpingectomie, etc.

Voici une courte vidéo tournée lors d’une réunion de l’Association Américaine de Chirurgie Laparoscopique (American Association of Laparoscopic Surgery), en 2007 à Washington. On voit deux spécialistes de la chirurgie de l’endométriose discuter de leurs techniques : Paul Indman (à gauche de l’image) et Harry Reich. Ce dernier est l'un des chirurgiens gynécologues mondialement connus, surtout en traitement de l’endométriose.

Mais autant dire tout de suite que ce qui intéresse, c’est la nécessité de se faire opérer par des chirurgiens maîtrisant la seule technique capable de guérir l’endométriose dans 50% des cas (et plus avec une deuxième opération, comme il est dit dans un autre document). Cette technique est l’exérèse complète conservant les organes, et sans traitement hormonal, parce que des médicaments tels que les analogues agonistes GnRH (Enantone, Décapeptyl, Synarel...) ne permettent pas une chirurgie complète et exposent à beaucoup trop de risques d'effets indésirables, alors qu'ils sont inutiles et contre-productifs. Pour Reich, l’Enantone (Lupron aux Etats-Unis et au Canada), représentatif des traitements hormonaux, a une efficacité nulle : "c’est zéro". "Ca ne marche pas du tout".

Même chose pour les progestatifs (Lutényl, Lutéran, Surgestone et d'autres) qui ne sont guère utilisés aux Etats-Unis.

 

Commentaires

At an age of 82 my PSA indicated a probability of prostate cancer.Medical advice.Watch it,you probalily die from something else than prostate cancer.Moved to Monaco where a DRE detected a small nodule.Operatio;Casodex pills,Enantone inection followed by 42 radiation sessions.Follow up ct scans and scint scan :no cancer at 87.
In the same period a paralel treatment of 2,5 year on Prednisone for a supposed Horton Disease (no biopsy confirmation ) complicated the outcome : Severe muscle and joint pains ,hip arthrose,loss of strength,dog gone tired.I think my hormone balance is compromised.Any suggestion to reestablish my balance ?I would appreciate.
godert_vandiermen@yahoo.com
I

Écrit par : Godert van Diermen | 11/01/2009

Répondre à ce commentaire

Sorry for this late answer. We usually get messages on the discussion board, not here, so we rarely check the comments on the blog.
I'm sorry to hear you have so much side effects and all this suffering.
First of all, you have to see a doctor and make some blood work, in order to see what came out of balance. There's no general advice someone can give you without knowing exactly what happens.
Look for a physician who is willing to discuss the side effets and not only add a prescription to another.
Good luck to you!

Écrit par : AVEAG | 25/01/2009

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire